• Les bouchons lyonnais Garants de la tradition culinaire Lyonnaise
    botte-rameaux-cabaret
    croix-rousse-cochonnaille-abat
    specialites-lyonnaises-pot-vin
    rayonnement-etranger-pilier
    exception-culinaire-culturelle
    tradition-culinaire-regionale
    cuisine-traditionnelle-lyon
    cadre-chaleureux-atypique
    bouchon-lyonnais-patrimoine
    ambiance-conviviale-canuts
  • L’exception culinaire et culturelle lyonnaise : les bouchons

    Etape incontournable lors d’un séjour à Lyon, manger dans un bouchon vous permettra de découvrir une partie du patrimoine de la ville.

    Les bouchons ont une grande importance dans le rayonnement de Lyon. Lieux atypiques, ils n’ont aucun égal dans le monde. Existant depuis des siècles, le bouchon est un véritable pilier dans l’histoire de Lyon. Il fait partie intégrante du patrimoine culturel lyonnais. Il tient ainsi une place non négligeable dans l’économie de la ville.

    Définir clairement ce qu’est un bouchon est une tâche difficile. Pour faire bref, c’est un restaurant où l’on mange des spécialités lyonnaises arrosées par un pot de vin de la région. Le tout, bien sûr, dans un cadre chaleureux et une ambiance conviviale. L’origine du bouchon viendrait de la botte de rameaux que les propriétaires de cabaret accrochaient à leur porte pour signaler leur établissement.

    Si vous êtes un amateur de bonne cuisine, vous serez ravis !

    Les premiers bouchons se trouvaient à la Croix-Rousse, le quartier des canuts, leur principale clientèle. Pendant que la femme est aux fourneaux, le mari s’occupe de la cave et des clients en salle. Les plats sont principalement composés des restes de la veille pour éviter le gaspillage.

    La cuisine lyonnaise est basée en grande partie sur la cochonnaille. Les élevages se situent dans les Monts du Lyonnais. Les bouchons lyonnais cuisinent aussi les abats. Foie, museau ou tête, rien n’est oublié ! Lyon se situe au carrefour de différentes traditions culinaires régionales. Par exemple, les volailles proviennent de Bresse, les bœufs du Charolais et les gibiers de la Dombes.

    orange_le_vivarais_240*253Le bouchon a tellement de succès auprès des touristes...

    qu’il s’exporte à l’étranger (Japon, New York) !