• Les bouchons lyonnais Garants de la tradition culinaire Lyonnaise
  • Zoom sur

    La cuisinière lyonnaise

    facadeLe pacte d’associé à voulu créer un endroit à notre image, « fraternel », gourmand, bon marché et simple


    Les Bouchons Lyonnais : Quels sont le nom et le parcours du/des chef(s) cuisinier(s) de votre bouchon ?
    Fabrice Brossard : Matthieu Salès, 36 ans – CAP Cuisine en 2010,
    A travaillé de 2010 à 2012 au Restaurant « le Pergolèse » avec Stéphane Gaborieau

    LBL : Pourquoi avoir choisi de créer un bouchon comme type de restaurant (génération, famille…) ?
    FB : Envie de créer un environnement convivial, festif, sans protocole

    LBL : Quelles sont les spécialités/particularités culinaires de votre bouchon ?
    FB : La quenelle de Brochet, la tête de veau, le pâté en croute, les andouillettes ….

    LBL : Si vous deviez symboliser la cuisine des bouchons lyonnais, quel plat choisiriez-vous ?
    FB : La quenelle de brochet

    LBL : Comment qualifieriez-vous la gastronomie lyonnaise ?
    FB : Généreuse, sans fioriture, gourmande, festive, mise en avant des produits du terroir

    LBL : Au-delà de la cuisine, qu’est-ce qui différencie un véritable bouchon lyonnais d’un autre restaurant ?
    FB : Manger dans un bouchon c’est comme manger chez un ami

    LBL : Selon vous, quelles sont les qualités d’un bon restaurateur ?
    FB : Générosité, simplicité, convivialité, respect

    Si vous étiez :

    - un plat lyonnais ? Les cuisses de grenouille
    - un dessert lyonnais ? Les bugnes
    - un ustensile de cuisine ? Une marmite
    - un couvert ? Un verre