• Les bouchons lyonnais Garants de la tradition culinaire Lyonnaise
    matefaim-rosette-abats-lyon
    doigts-de-mort-os-de-china
    parler-lyonnais-cuisine-patois
    fenotte-machon-gone-pot-vin
    gorgosson-bugne-clapoton
  • Le parler lyonnais dans la cuisine

    Cette page vous aidera à devenir un véritable lyonnais !

    Afin de vous sentir à l’aise dans un bouchon, ce lexique culinaire vous permettra de mieux comprendre le parler lyonnais.

    B comme…

    Bugne : pâtisserie en forme de beignet.

    C comme…

    Clapotons : pieds de mouton ou d’agneau servis cuits avec une sauce vinaigrette ou une rémoulade.

    D comme…

    Doigts de mort : salsifis épluché.

    G comme…

    Galope-chopine : se dit d’un homme qui aime faire escale dans les bouchons.

    M comme…

    Matefaim : sorte de crêpe consistante qui « mate la faim », d’où son nom.

    O comme…

    Os de china : queue du cochon.

    P comme…

    Poule grasse : nom populaire de la mâche ou doucette.

    R comme…

    Rosette : saucisson pur porc embossé dans un boyau rosé.


    Lyon et ses proverbes issus de la cuisine. Voici un petit aperçu :

    • Il vaut mieux mettre son nez dans un verre de Beaujolais que dans les affaires des autres.
    • Tant qu’on n’a pas croqué la pomme, faut pas appeler une femme mon trognon.
    • Pour que le vin fasse du bien aux femmes, faut que ce soyent les hommes qui le boivent.
    • Au travail, on fait ce qu’on peut, mais, à table, on se force.

    Maintenant que vous êtes un expert en parler lyonnais, saurez-vous retrouver le sens des mots en gras ?

    Entre une fenotte et un bon mâchon, n’hésite pas. Gone, n’hésite pas.
    Méfie-toi du dernier pot, c’est toujours lui qui fiche le gorgosson.
    Réponses :

    • Fenotte : femme.
    • Mâchon : repas traditionnel du matin composé de cochonnaille pris par les canuts après leur travail.
    • Gone : enfant.

     

    • Pot : unité de mesure des liquides. Ici fait référence au pot de vin.
    • Gorgosson : aigreurs d’estomac, renvois.

    orange_chabert_240*253

    Rien de mieux

    pour s’intégrer dans une ville que l’on ne connaît pas que d’apprendre son histoire, sa culture… et son patois !